• Il est urgent de fouiller nos greniers

    Il est urgent de fouiller nos greniersUn pan entier de notre histoire locale est en train de disparaître. Il n'y a pas si longtemps il était possible de trouver des souvenirs locaux du XIX° siècle ou de la guerre de 14-18. Ca n'est plus le cas. Bientôt, ce ne sera plus le cas de la guerre de 39-45. Les témoins disparaissent. Mais, ce qui est plus grave, les documents aussi. Non certes les documents publics, les journaux, les livres d'érudits. Mais il n'est plus possible de répondre simplement à la question: comment vivaient nos ancêtres. Ce blog est né de la grande colère qui m'est venue en constatant la disparition d'archives municipales du XIX° siècle dans la modeste vallée de la Drôme où je vis. 

    Une autre colère m'avait saisi lorsque je m'étais rendu compte que la vie des petites gens qui travaillèrent les cocons aux fil du XIX° siècle demeurait sans témoignage. Or toutes les études nous montrent que les revenus de ce que l'on appelait "l'éducation du ver à soie" ont fait vivre des gens par milliers. Survint à partir de 1853 l'épidémie de pébrine. "Ce fut, me disait un spécialiste, l'équivalent de la crise de la sidérurgie". Eh bien de la vie des simples gens qui vécurent cela il ne reste rien. Ah, des musées (fort bien) organisés autour de la vie des filatures, on en trouve sans peine. Mais c'est normal, les filateurs étaient riches et puissants. Mais le petit paysan qui se faisait un indispensable complément de revenus avec les cocons est complètement oublié. C'est une mémoire essentielle qui disparaît là. 

    Il n'y a plus qu'une solution fouiller et fouiller encore dans nos greniers et nos vieilles valises dans l'espoir de retrouver des correspondances, peut-être des journaux intimes qui nous diraient ce que fut la vie de milliers de gens.

    C'est précisément un des objets de ce blog de drainer documents, écrits, travaux et toute forme de document pour sauver ce qui peut l'être.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


mouriquand sur