• La mobilisation de 1870 dans les caisses de Beaufort-sur-Gervanne

    La guerre de 1870 génère l'inquiétude à Beaufort comme ailleurs. Pour l'occasion le conseil municipal se réunit le 24 octobre 1870 avec les plus forts contribuables à l'invitation  «  qui est faite par le citoyen-préfet » ce qui montre que l'empire a déjà chuté.Il s'agit de payer les dépenses résultant de l'équipement l'habillement et l'entretien des gardes nationaux mobilisés. Par conséquent, il faut trouver 720 Fr pour habiller 18 hommes plus 680 Fr. de réserves de prudence. Le conseil ajoute « c'est avec le sentiment le plus patriotique et parfaitement convaincu que la triste situation qui nous est faite par l'ennemi mérite de grands sacrifices que la commune, bien qu'elle n'aît d'autres moyens que l'impôt pour arriver à faire des recettes et que, d'un autre côté, les grandes dépenses s'effacent en présence des exigences que lui impose l'état des événements présents, compte avec la plus complète assurance sur la République pour quel aît part, si possible, à un remboursement total ou partiel selon l'importance des fonds qui seront mis à la disposition de l'administration départementale" (phrase bancale). En clair, la commune aime bien la République mais elle aime bien qu'on lui rembourse son argent. La commune de vote par ailleurs un franc par jour et par soldat de la commune pour pourvoir à sa nourriture. Le problème est que tout cela coûte cher: le maire propose de réaffecter à l'entretien des troupes de l'argent qui était initialement prévu pour des chemins qui sont en réalité en bon état. Mais il faut finalement recourir à l'emprunt pour combler les autres dépenses.

     

    Du reste l'optimisme n'est pas de mise puisque que le conseil municipal doit délibérer en novembre 1870 sur les mesures à prendre concernant les bestiaux, chevaux, voitures et approvisionnement dans le cas où l'ennemi marcherait sur la Drôme de telle sorte que tout cela ne puisse lui servir. Et on décide donc que dans cette éventualité des refuges seraient trouvés pour ces animaux et ces équipements soit dans la vallée du Diois soit dans les montagnes de l'Ardèche.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


mouriquand sur