• France 3 a reçu le lundi 15, dans l’émission 9h50 le matin d’Alain Fauritte, Jacques Mouriquand pour présenter la campagne de financement participatif de Vidéos Val de Drôme 


    votre commentaire
  • A Beaumont en Diois, François Morel est le seul producteur au monde d’une large gamme d’appeaux. C’est qu’avec sa fille Jeanne il veut parler aux oiseaux. Et il le fait! 


    votre commentaire
  • La sauvegarde de la collection de photographies d’Edouard Mouriquand, prises aux alentours de 36-38 à Beaufort-sur-Gervanne permet de faire revivre ce village avant-guerre, alors qu’il a été détruit à 75% lors du conflit.


    votre commentaire
  • De nombreux villages furent abandonnés dans notre région, après la guerre. L'exode rural frappait à plein. Ce fut le cas de Cobonne, dans le Val de Drôme. Lentement, des énergies se sont réunies pour redonner belle apparence et vie à ce qui n'était que ruines.


    votre commentaire
  • Au temps des usines à la campagne, les gros bourgs qui vivaient d’elles y étaient très attachés. De père en fils, on y entrait. L’ambiance, renforcée par des liens extérieurs aux ateliers, était bonne. Ainsi, à Aouste, dans le Val de Drôme, il y eût des siècles durant, un papeterie - et même plusieurs. Les archives nous situent les premières au XV° siècle.


    votre commentaire
  • Après guerre, les petites villes avaient souvent plusieurs cinémas. C’était toute une organisation et toute une ambiance. Ce fut le cas à Crest, dans la Drôme, sur laquelle nous avons un précieux témoignage, celui de Denis Boissy qui y fut projectionniste et qui a tiré un livre de ses souvenirs

     


    votre commentaire
  • Pendant de longues années de sa carrière de boucher, Paul Allier, de Mirabel et Blacons,  a couru le Diois pour desservir une clientèle villageoise. Et cette viande qu'il lui vendait, il l'aimait si l'on ose dire tendrement...


    votre commentaire
  •  La Drôme a un potentiel extraordinaire de plantes qui peuvent servir à la fabrication d'huiles essentielles. C'en est au point que cette activité est devenue un point fort de l'économie départementale. Un des hommes qui a joué un rôle important dans cette redécouverte est Rodolphe Balz, fondateur, dans les années 70-80 de Sanoflore, à Gigors et Lozeron, puis de l'IRIS à Eygluy.  Dans un premier film (juste ci-dessous), il décrit la richesse médicinale des plantes

     

     

     

    Toute la vallée de la Gervanne a connu Sanoflore, entreprise spécialisée dans la production d'huiles essentielles qui fut une bénédiction pour l'emploi local et pour bien des paysans. En voici, par Rodolphe Balz, toute l'aventure.


    votre commentaire
  • Il y eût un village drômois des pieds du Vercors, Beaufort-sur-Gervanne dont une bonne partie de la jeunesse, à la fin des années soixante, se passionna pour la spéléologie. Il faut dire que les grottes remarquables ne manquaient pas, au point qu’un plongeur célèbre comme Bertrand Léger vint aussi y exercer ses talents.Vidéos Val de Drôme a reconstitué cette histoire.

     


    votre commentaire
  • Par miracle, il nous reste du XIX° siècle, un formidable trésor de 800 plaques photographiques sur le Diois. On les doit à un industriel drapier de l'époque, Jules Rolland, dont une lointaine descendante, Juliette Rolland a mis de l'ordre dans tout cela, nous permettant ainsi de voir à quoi ressemblait le Diois, son monde paysan, ses fabriques à cette époque.

    Juliette Rolland, qui nous a exposé toute la richesse de cette collection dans ce documentaire, a répondu à France Bleu Drôme-Ardèche.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
mouriquand sur