• La dégradation nette des conditions de l'élevage de moutons, malgré notre dépendance des importations, aggrave la condition des éleveurs.


    votre commentaire
  • Qu’est-ce donc que le singulier talent de sourcier? Christian Rigaud, de Soyans dans la Drôme nous en fait la démonstration.


    votre commentaire
  • Une vieille tradition de nos villages voulait que, dans la nuit du 31 avril au 1° mai, les jeunes aillent chanter, de ferme en ferme, particulièrement devant la ferme de leur "promise". Cette tradition est heureusement défendue dans le Val de Drôme.


    votre commentaire
  • Comment ont vécu les populations rurales de nos régions pendant les temps de guerre qui vont de 1914 à 1945? Témoignages dans des villages des pieds du Vercors.

     


    votre commentaire
  • On revient de loin en matière de transports collectifs. Il y eût d'abord des lignes privées de diligences - on disait des pataches- puis de poussifs autocars. Voici ce qu'en disent nos archives.

     


    votre commentaire
  • Anne Pierjean, de son vrai nom Marie-Louise Grangeon, fut, depuis Crest dans la Drôme où elle a longtemps vécu, un auteur à succès auprès d'un public jeune. Elle fut, notamment, institutrice à Gigors et La Blache. Voici sa vie, largement racontée par sa fille Anne et par des archives.

     

     


    votre commentaire
  • A Crest, à Die, les centres-villes se désertifient, comme dans des centaines de cités comparables. C’en est au point où le gouvernement vient de lancer un plan en leur faveur. Heureusement, les archives de Vidéos Val de Drôme sont là pour nous rappeler combien les commerces y étaient vigoureux. C’est que le commerce lui-même a connu une révolution. Notre vidéo, première d’une série sur les "brèves d’archives » le montre bien. C’est ici: 

     


    votre commentaire
  • Il a connu Yehudi Menuhin et Rostropovitch: Eric Fouilhé, par sa passion pour le buis, leur a fourni des accessoires remarquables pour leurs instruments de musique. A Allex, dans la Drôme, il a créé une affaire qui a tiré tout le parti des buis alentour pour en faire des pièces pour la lutherie. Et les commandes viennent du monde entier.

     


    votre commentaire
  • Notre nouveau site internet est ici: cliquer sur la photo

     

    Notre nouveau site internet


    votre commentaire
  • L’usine à billes de Blacons, qui a vécu un siècle environ, fut une célébrité dans la région et une rareté en France. Elle faisait travailler les paysans de la région qui, à une époque, taillaient dans des gros blocs de pierre, de beaucoup plus petits que l’on pouvait transformer en billes. Elle est aussi le témoignage du repli des Alsaciens-Lorrains dans notre région, après la guerre de 1870, puisque c’est un Alsacien qui la créa.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
mouriquand sur